Bilan de la saison F1 2022

Bilan de la saison F1 2022

Bilan de la saison F1 2022 - Sergio (...)

Comme chaque année, Nextgen-Auto fait le bilan de la saison écoulée pour chaque pilote et chaque équipe de F1. Cette année, pour pimenter le tout, nous avons décidé de dévoiler les notes que nous avons mises à chacun des 20 titulaires de la saison 2022.

Les bilans sont publiés dans un ordre aléatoire et chaque jour, le classement évoluera avec le récapitulatif des moyennes de chaque pilote. Au terme de la publication des 20 bilans, le classement de la rédaction de Nextgen-Auto sera complet et définitif.

Pour sa deuxième saison chez Red Bull, Sergio Pérez espérait se rapprocher de Max Verstappen. Et si son année fut intrinsèquement meilleure que la précédente, l’écart avec son champion du monde d’équipier n’a pas été flatteur pour le Mexicain.

La saison de Sergio Pérez en détail

A Bahreïn, les pilotes Red Bull étaient à bonne distance de Ferrari quand les moteurs des RB18 ont rendu l’âme. Cela a provoqué une certaine frustration, mais Pérez s’est rattrapé dès la course suivante en signant la pole position, sa première en Formule 1.

Le lendemain, c’est malheureusement son équipier qui raflait la mise, alors qu’il terminait au pied du podium. En Australie, il signait une deuxième place derrière Charles Leclerc, dans une journée où Verstappen abandonnait.

De nouveau deuxième à Imola, il complétait cette fois un doublé pour Red Bull, le premier depuis 2016. Et après trois courses délicates pour l’équipe de Milton Keynes, ce résultat marquait le retour en forme du team. Pourtant, c’était pour Pérez le début d’un certain déclin.

Quatrième à Miami, il était contraint de laisser passer Verstappen en Espagne, en raison d’une stratégie différente. Et malgré une sortie de piste, le Néerlandais lui tournait littéralement autour. Pour autant, Pérez signait une nouvelle deuxième place après un travail impeccable, lors d’une journée de débâcle pour Ferrari.

Une victoire de prestige à Monaco

Et les difficultés de la Scuderia allaient se prolonger à Monaco, malgré une première ligne 100 % rouge. En course, bénéficiant d’une bonne stratégie et gérant parfaitement ses gommes, le Mexicain remportait sa troisième victoire en carrière, la plus prestigieuse et sa première en 2022.

A Bakou, lors d’un double abandon de Ferrari, il assurait de nouveau le doublé pour Red Bull, non sans terminer à 20 secondes de Verstappen. Au Canada, il était victime d’un problème de boîte de vitesses et abandonnait, deux jours après une sortie de piste en essais.

Alternant le bon et le moins bon, il termina deuxième en Grande-Bretagne avant d’abandonner de nouveau en Autriche. Cette fois, c’était George Russell qui était responsable, l’ayant percuté au virage 4.

Du Grand Prix de France au Grand Prix d’Italie, le natif de Guadalajara marquait le pas et ne montait qu’une fois sur le podium en cinq courses, en Belgique. Cette performance était totalement masquée, de nouveau, par celle de Verstappen, vainqueur avec 17 secondes d’avance en s’étant élancé 14e.

Une deuxième victoire sous la pluie pour se relancer

La relance arrivait à Singapour, de nouveau sous la pluie comme à Monaco, où Pérez s’imposait après une course difficile. Il devançait les Ferrari et permettait à Verstappen de s’approcher du titre mondial.

Un titre mondial qu’il offrait indirectement à son équipier au Japon en provoquant une sortie de Leclerc dans la dernière chicane, ce qui valut au Monégasque une pénalité et une place de perdue.

En fin d’année, il se montra encore en retrait et monta toutefois sur le podium à deux reprises. Au Brésil, Verstappen refusa de lui offrir la sixième place et Pérez échoua dans sa quête du titre honorifique de vice-champion du monde.

Avec deux victoires, une pole et 11 podiums, le Mexicain a de quoi être satisfait de cette deuxième saison chez Red Bull. Celui qui avait failli se retrouver sans volant au terme de l’année 2020 met parfaitement à profit sa deuxième partie de carrière pour se constituer un joli palmarès.

Cependant, et bien qu’il promette qu’il sera en mesure l’année prochaine de se battre contre Verstappen, le gouffre qui les sépare est colossal (149 points). C’est évidemment ce qui nous a poussés, comme pour Carlos Sainz chez Ferrari, à une certaine sévérité sur ses notes.

Statistiques

3e du championnat avec 305 points

 2 victoires

 1 pole position

 11 podiums

 3 meilleurs tours

Comparatif avec Max Verstappen

Course : 15/3 en faveur de Max Verstappen (quand les deux ont terminé)
Qualifications : 18/4 en faveur de Max Verstappen

Notes données à Sergio Pérez

 Alexandre C. : 15/20

 Franck Drui : 13/20

 Paul Gombeaud : 13/20

 Emmanuel Touzot : 12/20

 Moyenne des notes : 13.25/20

Classement récapitulatif provisoire des pilotes 2022

1. George Russell : 17/20
2. Fernando Alonso : 15.63/20
3. Sergio Pérez : 13.25/20
4. Carlos Sainz : 12.75/20
5. Sebastian Vettel : 12.25
6. Guanyu Zhou : 11.25/20
7. Mick Schumacher : 10.75/20
Hors classement : Nyck de Vries

CBD Oil, 9 Reasons To Love The New Cannabinoid
Find out more